Cancer : trois minutes pour hiérarchiser ses facteurs de risque

, par  Delphine Delarue

Dans le cadre de sa nouvelle campagne d’information, l’Institut national du cancer (Inca) vient de lancer un test, sur Internet et les réseaux sociaux, pour aider l’internaute à évaluer ses facteurs de risque de cancer en fonction de son mode de vie. L’Inca rappelle que quatre cancers sur dix résulteraient de nos comportements et qu’ils pourraient donc être évités.

« Quand on pense au cancer, on évoque souvent la fatalité, l’âge, les risques héréditaires ou l’environnement, mais, en réalité, 40 % des cancers sont liés à nos modes de vie et pourraient donc être évités », explique l’Institut national du cancer (Inca) dans le cadre de sa nouvelle campagne d’information numérique. Lancée le 23 juin, celle-ci consiste à éclaircir la hiérarchie qui existe entre les différents facteurs de risque de la maladie. « La France fait face aujourd’hui à des consommations de tabac et d’alcool très importantes, notamment au regard de celles qui sont observées dans les pays européens, souligne l’Inca. Seule une baisse significative de [cette] consommation […] permettrait de réduire l’incidence des cancers. » Pour aider chacun à prendre conscience de ce qui pose problème dans son comportement, l’institut a mis en ligne, sur son site Internet (E-cancer.fr) et sur les réseau sociaux (#preventioncancers et #jefaisletest), un test ludique de douze questions.

Conseils sur mesure

Consommation de tabac et d’alcool, comportement alimentaire, activité physique, exposition aux UV… : les habitudes de l’internaute sont passées au crible. En trois minutes (test compris), il obtient des résultats mettant en exergue les facteurs de risque les plus importants auxquels il s’expose, ainsi que des conseils sur mesure. Pour une information complète, le test propose également des informations sur le dépistage et sur d’autres facteurs, moins faciles à apprécier sur le plan individuel, comme l’exposition au radon ou à la pollution ou encore les risques professionnels.
Dans le cadre de cette campagne, l’Inca diffuse, également sur le Net, deux petits films de prévention sur les causes de cancer et propose un nouvel espace de référence dédié aux différents risques.

Source
- « Prévention cancer, trois minutes pour faire le test », Institut national du cancer (Inca), dossier de presse, juin 2015.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS