Cancer : les espoirs de l’immunothérapie

, par  Aliisa Waltari

Réunis au congrès de l’Association américaine d’oncologie clinique (Asco) début juin 2015 à Chicago (Etats-Unis), de nombreux chercheurs, français en particulier, ont fait part de leur enthousiasme concernant une nouvelle méthode de traitement des cancers : l’immunothérapie. Développée depuis quelques années à travers différents essais cliniques, elle consiste à agir sur le système immunitaire pour lui permettre de déjouer les mécanismes de défense de la tumeur. Cela s’est révélé efficace pour traiter des cas de cancers métastasés, notamment de la peau (mélanome) et du poumon (celui dit « non à petites cellules »), face auxquels les médecins se trouvent toujours démunis. Des malades à un stade très avancé ont ainsi vu leur survie augmenter de plusieurs mois, voire de plusieurs années. Les chercheurs attendent également des progrès de l’association de l’immunothérapie avec les autres traitements (thérapies ciblées et chimio), mais tiennent à rappeler que l’on manque encore de recul pour dire s’il s’agit là d’une véritable révolution en matière de traitement du cancer. D’autant que l’immunothérapie reste sans effet sur certains patients et que les effets secondaires sont encore importants.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)