Cancer du col de l’utérus : le dépistage organisé sera généralisé en 2017

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé la généralisation du dépistage du cancer du col de l’utérus le 8 mars, Journée internationale de la femme. Le Plan cancer 2014-2019 prévoit en effet la mise en place d’un nouveau programme de dépistage organisé. L’objectif est que 80 % de la population cible, c’est-à-dire les femmes entre 25 et 65 ans, fasse régulièrement des frottis au lieu de 50 à 60 % actuellement. Cet examen devra également être plus facilement accessible aux populations vulnérables ou les plus éloignées du système de santé. « Un programme national de dépistage pour le cancer du col de l’utérus sera donc lancé, sur le modèle de celui du cancer du sein », précise le communiqué du ministère. Dès cette année, une expérimentation sera menée dans certains départements (Alsace, Cher, Indre-et-Loire, Isère, Maine-et-Loire, Martinique, Réunion, Val-de-Marne), ainsi que dans la région Auvergne, avant une généralisation prévue en 2017.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)