Cancer de la peau : dépistage gratuit du 20 au 24 mai

, par  Vincent Portois

Pour que la prise en charge d’un cancer de la peau se fasse au mieux et que le traitement soit efficace, le Syndicat national des dermato-vénéréologues (SNDV) continue son travail de prévention avec une nouvelle semaine de consultations anonymes et gratuites.

Pour marquer le coup, et pour la première fois, des médecins généralistes proposent leurs services lors de cette initiative. Car depuis le 15 mai on peut s’inscrire à une consultation gratuite se faisant uniquement via une plateforme nationale de prise de rendez-vous en ligne, avec en sus beaucoup d’informations sur la prévention du cancer de la peau : www.dermatos.fr. Après avoir rempli un questionnaire et formulé une prise de rendez-vous, les examens de la peau seront possibles et une lésion maligne pourra être dépistée au plus tôt, augmentant ainsi les possibilités de guérison. De plus, il faut savoir que les dépistages et la prise en charge précoce sont à ce jour les comportements préventifs les plus efficaces.

Prévention et priorisation

« Cette année, la priorité sera donnée aux personnes dites à risque, présentant de nombreux grains de beauté, la peau et les yeux très clairs, ayant des antécédents familiaux de cancers de la peau, ayant eu de nombreux coups de soleil pendant l’enfance… », explique le SNDV. Car la prévention passe par une meilleure connaissance des différents grains de beauté, des grosseurs de peau ou des taches brunes pouvant être suspects et aussi des effets d’une exposition forte et prolongée au soleil. En effet selon l’Institut national du cancer (Inca), l’augmentation des cancers de la peau chez les hommes et les femmes est principalement due aux rayonnements UV, provoquant des carcinomes cutanés, voire des mélanomes devant être traités dès que possible, puisqu’ils représentent la forme la plus dangereuse du cancer de la peau.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.