Une campagne d’information pour nager en toute sécurité

, par  Enrique Moreira

L’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPES) mène, depuis le début de l’été, une campagne d’information afin de mettre en garde tous les Français contre les risques de noyade. Les enfants ne sont en effet pas les seuls concernés par le problème : une étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS) montre que de nombreux adultes sont aussi victimes de ce genre d’accident, souvent parce qu’ils ne savent pas bien ou pas du tout nager.

Entrer progressivement dans l’eau pour éviter l’hydrocution, voilà une règle de sécurité que bien des Français connaissent, mais ce n’est pas la seule dont il faut se souvenir : c’est la raison pour laquelle l’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPES) lance, comme à chaque été, une campagne d’information et de sensibilisation contre les risques de noyade. Sur son site Internet, l’INPES met en téléchargement libre et gratuit le guide Mode d’emploi de la baignade : pour un été en toute sécurité.

Quelques règles simples

Ce livret, rédigé dans un style très direct, rappelle quelques règles simples et essentielles comme se baigner dans les zones surveillées, s’informer auprès des maîtres nageurs des conditions de baignade ou encore tenir compte de sa forme physique. Il insiste également sur l’attention particulière à porter aux enfants : « restez toujours avec eux [même] quand ils jouent au bord de l’eau. » On ne répétera jamais assez qu’un petit peut se noyer dans 30 centimètres d’eau sans faire de bruit, mais aussi qu’il faut se méfier « des bouées ou autres articles flottants (matelas, bateau pneumatique, bouée-siège…), [car] ils ne protègent pas de la noyade ».

Le risque n’a pas d’âge

L’INPES recommande également d’apprendre aux enfants à nager le plus tôt possible, à partir de 6 ans, et même dès 4 ans selon les capacités de chacun. Mais si l’univers enfantin des dessins illustrant le Mode d’emploi de la baignade laisse à penser qu’il ne s’adresse qu’aux enfants, ce n’est pas vrai : « selon les derniers chiffres du Baromètre santé INPES 2010, 54 % des femmes et 27 % des hommes de 65 à 74 ans ne savent pas nager », explique le communiqué de presse de l’institut. Et d’ajouter : « En moyenne, tous âges confondus, un Français sur cinq ne sait pas nager (28 % des femmes et 14 % des hommes). Il est important de rappeler que l’on peut apprendre […] à tout âge. »

On n’est jamais trop prudent

Et si vous ne partez pas en vacances, le danger est quand même présent, particulièrement pour ceux qui ont une piscine dans leur jardin, qu’elle soit creusée ou « en kit ». Pour prévenir des dangers de la maison, l’INPES a créé un site, dont une partie est consacrée à la piscine. Cela permet de rappeler les précautions désormais obligatoires pour sécuriser le lieu, les systèmes d’alarme ou les barrières de protection par exemple, mais également de signaler que, comme à la plage, une vigilance constante est nécessaire.

Sources
- « Campagne INPES : les règles d’or pour éviter la noyade », de Bruno Martrette, Pourquoi-docteur.nouvelobs.com, 9 juillet 2013.
- « Résultats enquête Noyades », Invs.sante.fr, 4 juin 2013.
- « Surveillance épidémiologique des noyades : enquête Noyades 2012,
1er juin-30 septembre 2012 », Invs.sante.fr, 4 juin 2013.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.