Budget 2018 de la Sécurité Sociale

, par  Daniel Davinroy

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018 sera examiné à l’Assemblée nationale dès le 17 octobre 2017 en commission des Affaires sociales, puis en séance publique à partir du 24 octobre. Après un vote prévu le 31 octobre, les députés transmettront ce texte au Sénat.

Avant même son examen au Parlement, le prochain budget annuel de la Sécurité sociale est largement contesté. Ainsi, le conseil de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) a d’ailleurs procédé à un vote emblématique, le 3 octobre 2017, en se prononçant majoritairement contre ce texte.

Le vote du conseil de la Cnam s’est traduit par dix-sept voix défavorables (CGT, CFDT, CGT-FO, CFE-CGC, Fnath, Unaf, Ciss, Mutualité Française), deux prises d’acte (CFTC) et une abstention, tandis que seul le patronat s’est prononcé en faveur du texte, avec quatorze voix (Medef, CPME, U2P, UnaPL).

Dans la foulée, le conseil de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) a abouti à un résultat similaire. Là encore, seul le patronat a voté en faveur du PLFSS 2018.

Voir en ligne : Sécurité sociale : un budget 2018 contesté

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)