Assemblée générale du 21 mai 2015 : bilan et perspectives

, par  Mutuelle complémentaire d’Alsace

L’assemblée générale de la MCA s’est tenue le 21 mai dernier à Colmar. Près de deux cents délégués, élus et représentants des adhérents, sont revenus sur une année 2014 riche en événements et ont procédé au vote des résolutions proposées par le conseil d’administration.

Chaque année, l’assemblée est un moment clé de la vie démocratique de la MCA, donnant tout son sens aux valeurs mutualistes. Dans son discours d’ouverture, le président, Michel Pannequin, a souhaité la bienvenue aux délégués, fraîchement élus ou réélus en ce début d’année 2015, et les a chaleureusement remerciés pour leur présence.
Dans son rapport moral, il a dressé un constat de la situation politique, économique et législative ayant des répercussions sur les activités de la mutuelle. Cet environnement en pleine mutation a été marqué par les publications relatives aux deux cahiers des charges vivement attendus : celui de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés et celui du nouveau contrat responsable.

Une gestion saine

A la lecture du rapport d’activité, le directeur général, Sabine Staehly, a résumé les principaux événements qui ont marqué l’année 2014, revenant sur l’activité de la gouvernance et des services opérationnels, les chiffres clés des adhérents et des ayants droit, la synthèse des cotisations et des prestations, puis a fini par évoquer les enjeux importants de 2015.
La parole a ensuite été donnée au trésorier général, Roger Poujade, qui a présenté l’excellence des résultats de la MCA et a insisté sur les frais de gestion très compétitifs (12 %), ainsi que sur le ratio de solvabilité qui est passé de 175 à 191 % en 2014, témoignant d’une saine gestion de la mutuelle.
Eric Billiet, premier vice-président, a pris le relais en transmettant les informations relatives au rapport de gestion du conseil d’administration. L’ensemble des comptes a été certifié sans réserve par le commissaire aux comptes, Jean-Christophe Denni.

Réélection des administrateurs

Ont ensuite été mises au vote les résolutions proposées à l’assemblée générale, qui ont toutes été validées par une large majorité. Le point suivant concernait la réélection des cinq administrateurs : Bernadette Nass, Saïd Ait Mouhoub, Eric Billiet, Bernard Eschbach et Roger Poujade. Philippe Schott a été élu nouvel administrateur de la MCA, portant ainsi le nombre d’administrateurs de dix-neuf à vingt.

Contrats responsables : 2015, l’année de la mise en conformité

Un dernier dossier d’importance a été abordé par le directeur général, Sabine Staehly : celui des impacts liés au nouveau cahier des charges des contrats responsables, avec notamment la nécessité de mettre en conformité l’ensemble des contrats de la MCA au 1er janvier 2016.
Enfin, dans son allocution de clôture, le président, Michel Pannequin, a rappelé que la MCA est devenue une mutuelle innovante, qui évolue dans un environnement semé d’embûches, requérant des compétences de plus en plus pointues pour assurer son développement et son équilibre. Pour autant, il a réaffirmé que l’intérêt des adhérents doit toujours primer et que les valeurs mutualistes de solidarité, de proximité et de liberté doivent perdurer.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS