Arthrose ou arthrite ?

Le terme « rhumatisme » recouvre différentes pathologies. Il en existe deux types : les rhumatismes dégénératifs, dont l’arthrose est le plus connu ; et les rhumatismes inflammatoires, regroupés sous le terme d’arthrite. Ces derniers, qui peuvent avoir de multiples causes (facteurs génétiques, infection, maladie auto-immune…), sont pour la plupart des maladies chroniques, parmi lesquelles la polyarthrite, qui atteint de nombreuses articulations, la spondylarthrite ankylosante, qui touche surtout le bassin et la colonne vertébrale, et le rhumatisme psoriasique, qui s’accompagne de psoriasis. Alors que l’arthrose est caractérisée par une usure des articulations, l’arthrite est liée à une inflammation qui endommage celles-ci. La fréquence des douleurs est par ailleurs différente. Les douleurs arthrosiques sont habituellement mécaniques : elles apparaissent lors de l’effort et se calment avec le repos. Les douleurs inflammatoires, elles, surviennent au repos et donc plutôt la nuit. Elles sont ainsi à l’origine de réveils nocturnes et de raideurs matinales.

DOSSIERS

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

Autisme : Quelle prise en charge aujourd’hui en France

Manque de structures adaptées et d’informations, faible coordination entre les différents intervenants, discours contradictoires de professionnels, absence d’interlocuteur unique au sein du système de soins… En France, malgré trois plans Autisme successifs, la prise en charge de ce trouble reste (...)

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de diminution de la fertilité. On les soupçonne également de jouer un rôle dans le développement de l’obésité, du (...)