Arthrose ou arthrite ?

Le terme « rhumatisme » recouvre différentes pathologies. Il en existe deux types : les rhumatismes dégénératifs, dont l’arthrose est le plus connu ; et les rhumatismes inflammatoires, regroupés sous le terme d’arthrite. Ces derniers, qui peuvent avoir de multiples causes (facteurs génétiques, infection, maladie auto-immune…), sont pour la plupart des maladies chroniques, parmi lesquelles la polyarthrite, qui atteint de nombreuses articulations, la spondylarthrite ankylosante, qui touche surtout le bassin et la colonne vertébrale, et le rhumatisme psoriasique, qui s’accompagne de psoriasis. Alors que l’arthrose est caractérisée par une usure des articulations, l’arthrite est liée à une inflammation qui endommage celles-ci. La fréquence des douleurs est par ailleurs différente. Les douleurs arthrosiques sont habituellement mécaniques : elles apparaissent lors de l’effort et se calment avec le repos. Les douleurs inflammatoires, elles, surviennent au repos et donc plutôt la nuit. Elles sont ainsi à l’origine de réveils nocturnes et de raideurs matinales.

DOSSIERS

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)