Apnées du sommeil : fin de la surveillance pour les patients

, par  Delphine Delarue

Le Conseil d’Etat vient de suspendre l’arrêté qui conditionnait la prise en charge par l’Assurance maladie des patients atteints d’apnées du sommeil au suivi correct de leur traitement. Concrètement, ces derniers devaient utiliser leur appareil de ventilation spontanée en pression positive continue (PPC), le traitement de référence, pendant une période prédéterminée. Un système de télémédecine permettait d’évaluer la durée d’utilisation de la machine par le patient. En cas de non-respect des règles, le remboursement de la location de l’appareil était diminué, avant d’être interrompu. Saisi en référé par la Fédération française des associations et amicales de malades insuffisants ou handicapés respiratoires (FFAAIR), l’Union nationale des associations de santé à domicile (Unasdom) et le Syndicat national des associations d’assistance à domicile (Snadom), le Conseil d’Etat a finalement annulé ce décret, estimant qu’il existait un doute sérieux sur sa légalité.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS