Alcool au volant : la vigilance est de mise pendant les fêtes

, par  Léa Vandeputte

Alcool et conduite ne font pas bon ménage. Pour inciter les Français à adopter les bons comportements, deux campagnes de prévention, l’une généraliste, l’autre à destination des jeunes, sont lancées simultanément.

Alors que les repas de Noël et du Nouvel An, parfois bien arrosés, approchent à grand pas, la Sécurité routière diffuse des messages de prudence. Le risque d’être responsable d’un accident mortel est en effet multiplié par 18 chez les conducteurs alcoolisés. « Une alcoolisation excessive a entre autres pour effet de diminuer le discernement, de désinhiber, de donner un sentiment de sur-confiance..., explique Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la Sécurité routière. Ainsi, moins une personne est en état de conduire, plus elle a l’impression qu’elle l’est. C’est pourquoi le rôle de l’entourage peut être dans ces moments-là vital : proposer des alternatives au retour en voiture, empêcher par tous les moyens une personne qui a trop bu de reprendre la route, c’est la protéger alors qu’elle n’est plus en situation de le faire elle-même. À nous tous de faire en sorte que ces moments joyeux le restent. »

« Quand on tient à quelqu’un, on le retient »

Ces différentes solutions sont mises en scène dans la dernière vidéo de la campagne de fin d’année de la Sécurité routière. On y retrouve les animateurs de télévision Karine Ferry, Bruno Guillon, Marie Portolano et Hervé Mathoux attablés un soir de fête. Ils cherchent la meilleure formule pour dissuader l’un des convives qui a trop bu de prendre le volant. Chacun y va de son bon mot et la séquence se termine sur la fameuse phrase : « Quand on tient à quelqu’un, on le retient ». Le film a été réalisé par le comédien et humoriste Fred Testot. « Je suis très heureux d’avoir pu apporter ma contribution à cette cause si essentielle qui touche tout le monde, être solidaires et vigilants les uns des autres pour éviter le pire, a-t-il indiqué. Les fêtes de fin d’année, cette année, c’est un peu de joie de vivre dans un monde qui en est dépourvu depuis bientôt deux ans. Alors je crois qu’il est bien de faire passer le message de prévention dans un sourire, dans un jeu de mot, sans rajouter à l’anxiété collective déjà bien plombante. »

« Celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas »

En parallèle, une seconde campagne, s’adresse plus spécifiquement aux jeunes adultes cette fois. Elle fait le lien entre leur engagement avec des associations comme la Croix-Rouge, la Société protectrice des animaux (SPA) ou Surfrider (pour la protection des océans) et le choix de devenir « Sam » le temps d’une soirée, c’est-à-dire d’être celui qui ne boit pas afin de ramener ses amis en voiture. Cette « génération […] peut continuer à s’engager parce que Sam est là, pour lui permettre de rentrer en toute sécurité après avoir bu de l’alcool », précise la Sécurité routière dans son communiqué, avant d’ajouter : « Sam sauve aujourd’hui ceux qui demain sauveront le monde. »

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS