Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) : ce que la réforme modifie

, par  Avenir Mutuelle

La nouvelle réglementation relative à l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) ­s’applique depuis le 1er juillet 2015. Elle implique des changements pour les adhérents bénéficiaires de ce dispositif.

L’ACS est un dispositif qui a été mis en place en 2005 pour favoriser l’adhésion à une complémentaire santé des personnes ayant un revenu au-dessus (35 %) du plafond de l’éligibilité à la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC). Elle doit être demandée à la caisse primaire d’Assurance maladie de rattachement. Cette aide permet de financer une complémentaire santé grâce à une réduction de la cotisation, matérialisée par une attestation-chèque, dont le montant varie en fonction du nombre de bénéficiaires composant le foyer et de leur âge (de 100 euros pour les moins de 16 ans à 550 euros pour les 60 ans et plus). La nouvelle réforme impose la conclusion d’un contrat labellisé par l’Etat.

Une offre avantageuse

A la date de renouvellement du droit à l’ACS, Avenir Mutuelle ne peut dès lors continuer à garantir ses adhérents bénéficiant de ce dispositif, mais elle les invite à souscrire une offre (dénommée Accès santé) validée par les pouvoirs publics, au travers de l’association ACS-P et proposée par EoviMcd mutuelle, un partenaire mutualiste présent à l’échelle nationale.
L’offre Accès santé offre de très nombreux avantages, tels que trois niveaux de garantie, une couverture complète et responsable sur tous les postes de soins utiles (hospitalisation, soins courants, dentaire, optique), des renforts en optique et en dentaire notamment, aucun délai d’attente quelle que soit la garantie choisie et une carte de tiers payant évitant d’avancer les frais auprès des professionnels de santé.

Contactez vos conseillers en agence ou par téléphone : à Paris, 01 42 33 21 31 ; à Belfort, 0 805 65 3000 ; à Lons-le-Saunier, 03 84 43 09 43.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS