Top départ pour le Train Alzheimer

, par  Mathilde Leroy

Pour la deuxième année consécutive, la Mutualité française participe à l’opération du Train Alzheimer, dont l’objectif est de mieux faire connaître la maladie au grand public, de soutenir les aidants et de faire le point sur la recherche.

La deuxième édition du Train Alzheimer, une opération dont la Mutualité française est partenaire, a été lancée le 21 septembre en gare du Nord à Paris, en présence du ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, à l’occasion de la journée mondiale dédiée à la lutte contre cette maladie. D’ici le 6 octobre, ce convoi-exposition exceptionnel fera étape dans quinze villes de France afin d’expliquer l’alzheimer au grand public, de rappeler le rôle indispensable des aidants et de faire le point sur les recherches en cours.
Selon l’OMS, aujourd’hui dans le monde 35 millions de personnes souffriraient de cette maladie, une affection qui se caractérise par la perte progressive de la mémoire et des fonctions cognitives. En France, 800 000 personnes en sont atteintes et 165 000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Et avec l’augmentation de l’espérance de vie, ces chiffres ne risquent pas de diminuer : après 85 ans, une femme sur quatre et un homme sur cinq sont touchés.

La Mutualité engagée contre la maladie

utre sa participation au Train Alzheimer, la Mutualité française est engagée de longue date dans la lutte contre cette maladie. Chaque année, dans ses établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), elle organise par exemple des actions de prévention sous la forme d’ateliers mémoire, d’ateliers de jardinage ou encore de musicothérapie. Par ailleurs, grâce au dispositif Priorité santé mutualiste (PSM), accessible au 39 35, les adhérents des mutuelles peuvent se renseigner sur les lieux de diagnostic et de suivi thérapeutique de la maladie (consultation mémoire) et obtenir un accompagnement personnalisé dans l’organisation de la prise en charge d’un proche malade. Les unions régionales du mouvement proposent en outre de nombreux groupes de parole, de soutien et d’information (cafés mémoire, ateliers Fil mauve). Enfin, parallèlement à ses services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), la Mutualité gère des services de proximité pour permettre le maintien à domicile des malades (aide au lever et au coucher, portage des repas, transport accompagné ou téléassistance).

Pour en savoir plus : www.train-alzheimer.fr.

 

Source
Dossier de presse « Le Train Alzheimer, un train pour une formidable mobilisation », 21 septembre 2011.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS