Sécurité sociale étudiante : ce que vous devez savoir

Dès l’âge de 16 ans (sauf cas particulier), la Sécurité sociale étudiante est obligatoire. Elle peut être gratuite ou payante (à titre d’information, la cotisation 2010-2011 est de 200 euros).

Quand s’inscrire ?

L’affiliation à la Sécurité sociale étudiante est effective à compter du 1er octobre et jusqu’au 30 septembre de l’année suivante (sauf cas particulier, comme l’école d’infirmières). Le numéro de Sécurité sociale (Insee ou NIR) figure : pour les élèves de terminale, sur la « carte d’immatriculation lycéen » envoyée par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ; pour les personnes déjà étudiantes en 2010-2011, sur la carte Vitale et son attestation. Important : ce numéro de Sécurité sociale est personnel et définitif.

Comment s’inscrire ?

En fonction de l’établissement dans lequel se fait l’inscription, le centre de Sécurité sociale étudiante sera choisi parmi deux organismes officiels (qui varient selon les régions), gestionnaires, pour le compte de la CPAM, du régime obligatoire étudiant. C’est le nom de cet organisme qui devra figurer sur les formulaires d’immatriculation et les dossiers d’inscription (université, IUT…), car c’est bien cet organisme qui prendra en charge le remboursement de base de la Sécurité sociale.

Et la complémentaire ?

L’organisme choisi par l’étudiant pourra également proposer une mutuelle complémentaire pour un meilleur remboursement des frais de santé. Attention, l’adhésion à cette complémentaire n’est pas obligatoire. Ainsi, chez Sud-Ouest Mutualité, les étudiants peuvent continuer à garder le statut d’ayant droit sur le contrat santé de leurs parents, et ce pendant toute la durée de leurs études (la limite d’âge étant fixée à 28 ans). De ce fait, ils continuent de bénéficier des mêmes prestations.
Autre possibilité proposée par la mutuelle : souscrire une garantie « sur mesure » qui tient compte des besoins des jeunes, avec des forfaits spécifiques : contraception, vaccination (intéressant pour les stages à l’étranger), ostéopathie…
Dernier avantage : en restant chez Sud-Ouest Mutualité, les étudiants continuent de bénéficier de réductions (jusqu’à 50 %) dans la pratique de leurs loisirs sportifs ou culturels. Bonne rentrée à tous.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

ARTICLES RÉCENTS