Sécheresse oculaire : un trouble à ne pas négliger

, par  Patricia Riveccio

Vos yeux sont secs, fatigués, ils picotent comme si vous aviez un grain de sable sous la paupière ? Vous ne produisez pas assez de larmes pour assurer le confort de l’œil, autrement dit vous souffrez de sécheresse oculaire. On estime que 30 % des consultants en ophtalmologie en sont atteints, à des degrés divers. Sont incriminés le travail sur écran (n’oubliez pas de faire une « pause yeux » quelques minutes toutes les deux heures), la climatisation, la pollution urbaine, la prise de certains médicaments, les modifications hormonales… Or ce trouble peut devenir douloureux et même handicapant : si l’humectage est insuffisant ou perturbé, les nerfs oculaires sont constamment irrités, et les yeux deviennent hypersensibles à la lumière. Evitez donc les remèdes maison et consultez votre ophtalmologue, sous peine de voir l’affection prendre un caractère chronique.
Pour en savoir plus : Secheresse-oculaire.com.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)