Santé visuelle et alimentation

, par  Patricia Riveccio

De nombreux travaux scientifiques le prouvent : la santé de nos yeux passe par le contenu de notre assiette.
- Les vitamines A, C et E : elles contribuent au bon fonctionnement de la rétine. La vitamine A (carotte, foie de veau…) permet à l’œil de s’adapter à l’obscurité. La vitamine C, contenue notamment dans les agrumes et la myrtille, protégerait la cornée et le cristallin de l’opacification à l’origine de la cataracte.
- Les acides gras et les oméga 3 : ils sont indispensables pour bénéficier d’une bonne hydratation de l’œil et éviter ainsi la sécheresse oculaire. Selon une étude australienne, les oméga 3 réduiraient de 38 % le risque de DMLA. On les trouve dans les poissons gras (hareng, saumon, sardine…), dans l’huile de colza et dans la mâche.
- La lutéine et la zéaxanthine : ces deux pigments caroténoïdes neutralisent les radicaux libres. Ils se trouvent dans les fruits et légumes de couleur jaune, orange ou verte (épinard et brocoli, en particulier).
Une complémentation, sous forme de cure, peut parfois se révéler utile (demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien). Certains compléments alimentaires contiennent non seulement ces vitamines et ces acides gras, mais aussi de la myrtille (issue de l’agriculture biologique pour certains produits), dont le pouvoir antioxydant et l’action bénéfique sur la vision sont légendaires.

Une bonne table pour de bons yeux
- Le menu de midi : fonds d’artichaut en salade (sauce : deux cuillères à soupe d’huile de noix ; une cuillère à soupe de vinaigre balsamique ; sel ; poivre) ; filets de saumon en papillote avec gratin d’épinards ; myrtilles.
- Le menu du soir : carottes râpées vinaigrette ; jambon blanc maigre et choux de Bruxelles en cocotte ; compote de pomme et rhubarbe.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.