Santé : des promesses aux chantiers

, par  Julien Jeffredo

La nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a tout juste pris ses fonctions qu’elle doit déjà traiter les nombreux dossiers accumulés. Des dossiers qu’elle connaît bien, puisqu’elle était responsable du pôle social du candidat Hollande. Désormais ministre, elle doit tenir ses engagements. Tour d’horizon non exhaustif des sujets prioritaires.

Les dépassements d’honoraires

L’une des premières mesures de François Hollande au sujet des dépassements d’honoraires sera probablement de mettre fin à l’option de coordination. Rappelons que celle-ci oblige les complémentaires à prendre à leur charge les dépassements d’honoraires de certains spécialistes, ces derniers s’engageant à en réduire la quantité et l’ampleur. Si l’on en croit les promesses du candidat, Marisol Touraine aura également à mener une négociation, dans les prochaines semaines, « pour aboutir à un plafonnement des dépassements d’honoraires par spécialité et par région » afin de « revenir à une réelle "opposabilité" des tarifs ».

La taxation des mutuelles

Pendant la campagne, le candidat François Hollande n’avait pas hésité à dénoncer le doublement de la taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA), qui est passée de 3,5 à 7 %. Dans sa réponse aux mutuelles qui l’avaient interpellé, il a regretté que cette augmentation estompe « la distinction entre les contrats solidaires et responsables et les autres ». Il a donc promis de redéfinir « le contenu des différents contrats, afin de donner toute leur portée à des contrats solidaires et responsables rénovés, en revoyant le niveau de la taxe qui leur est appliquée ». En clair, les contrats des mutuelles pourraient être moins imposés à l’avenir.

Les hôpitaux

Lors de sa première visite en tant que ministre de la Santé, Marisol Touraine a souhaité « rendre hommage à la place de l’hôpital public dans notre système de santé ». Le gouvernement prendra prochainement, a-t-elle annoncé, « un certain nombre de mesures sur l’hôpital public, sur son financement, sur la manière de l’organiser qui montreront que nous reconnaissons pleinement le service public hospitalier ». Ces dispositions devraient concerner en premier lieu les services d’urgences, trop souvent engorgés. Le président a promis d’y limiter le temps d’attente à une demi-heure. A ces fins, de nouveaux services d’urgences devraient être créés dans les zones isolées et les transports héliportés développés dans les territoires montagneux et ultra-marins.

Sources
- Lettre de François Hollande à Etienne Caniard, président de la Mutualité française, 12 avril 2012.
- « Premier déplacement à l’hôpital pour la ministre de la Santé », Le Monde, 21 mai 2012.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)