SOS salive

, par  Suzanne Kestenberg

La salive forme un film protecteur qui lubrifie les dents et les muqueuses buccales et permet ainsi de s’exprimer facilement. Elle a également une action chimique : en régulant le pH de la bouche, elle neutralise les acides de l’alimentation, empêchant jusqu’à un certain point les bactéries de se développer et de provoquer des caries et des infections gingivales. Elle contient aussi une protéine, la proline, qui participe à la reminéralisation permanente de l’émail dentaire. La salive représente donc le premier bouclier antibactérien de la cavité buccale lorsqu’elle est sécrétée en quantité suffisante.
Un palliatif : le chewing-gum sans sucre
Hélas, certaines affections, comme le diabète et la polyarthrite rhumatoïde, ou encore la prise de certains médicaments, notamment les somnifères, les antidépresseurs et les antihistaminiques (antiallergiques), la radiothérapie et la chimiothérapie anticancéreuse entraînent un dessèchement plus ou moins important de la bouche. La salive a par ailleurs tendance à diminuer au grand âge. Dès lors, les inconvénients apparaissent : risques de caries et de déchaussement, prothèses devenant agressives pour la muqueuse buccale, troubles de la digestion…
Des moyens simples peuvent toutefois y remédier : sucer un noyau de pruneau ou mâcher un chewing-gum au xylitol (édulcorant), comme le recommande l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD).
Le dentiste peut également prescrire un médicament qui stimule les glandes salivairesou un substitut de salive, indiqué pour les porteurs de prothèse complète.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.