Puis-je mettre mon enfant au régime ?

, par  Delphine Delarue

Tout d’abord est-il vraiment trop gros ? Pour le savoir, le pédiatre ou le médecin généraliste calculera son indice de masse corporelle (IMC) et son rapport taille-poids. Un nourrisson prend beaucoup de poids la première année, mais se stabilise après 1 an, quand il commence à marcher. La prise de poids reprend ensuite et s’accélère à partir de 6 ans. C’est ce que l’on appelle le rebond adipocytaire. S’il a lieu avant 6 ans, mieux vont consulter son pédiatre. « On ne met pas un enfant ni un adolescent au régime, précise le docteur Tingry, médecin généraliste. En pleine croissance, ils ont besoin de manger de tout. On le stabilise en le suivant régulièrement et en lui donnant des conseils diététiques. L’idée étant qu’il poursuive sa croissance sans trop prendre de poids. »

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)