Pas d’accord sur le remboursement des soins dentaires

, par  Julien Jeffredo

Particulièrement mal remboursés par la Sécurité sociale, les soins dentaires ont fait l’objet de tractations entre l’Assurance maladie, les complémentaires santé et les dentistes. Les résultats sont maigres : la création d’un tarif pour les personnes défavorisées, proposée par l’Assurance maladie, est boudée par les deux autres parties. Une revalorisation de la consultation semble en revanche acquise.

Un mois de négociations entre l’Assurance maladie, les syndicats de dentistes et les complémentaires santé s’est achevé le 4 avril sans résultats satisfaisants. Même si d’autres réunions sont encore à l’agenda, la principale proposition de l’Assurance maladie, l’instauration d’un « tarif social dentaire », a été mal accueillie. Concrètement, il s’agirait pour les dentistes de pratiquer des honoraires restreints pour plusieurs types de soins, que les mutuelles prendraient mieux en charge. Une telle mesure s’adresserait aux bénéficiaires de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), qui ont des revenus faibles, mais trop élevés pour être éligibles à la CMU complémentaire (CMUC), soit environ 3,5 millions de personnes. Elle concernerait notamment le tarif des prothèses, pour lesquelles les honoraires sont libres et qui fournissent une part substantielle des revenus des dentistes. Syndicats et complémentaires n’y voient qu’un effet d’annonce sans résultat immédiat.

Des points d’entente

Les trois parties se sont malgré tout entendues sur d’autres points de négociation. La consultation des dentistes devrait ainsi passer de 21 à 23 euros, pour atteindre le même niveau que celle des médecins.
Des mesures incitatives à l’installation dans des zones où les dentistes sont rares pourraient par ailleurs faire l’objet d’un accord. De même, une revalorisation du tarif des gardes est envisagée.

Les soins de plus en plus chers

Les frais dentaires sont parmi les moins bien remboursés en France. D’année en année, le reste à charge augmente pour les ménages. Les complémentaires remboursent pourtant une part plus élevée que la Sécurité sociale (respectivement 38,5 % et 36 % en 2010). Il faut dire que les honoraires des dentistes augmentent fortement (3,7 % en 2011), bien plus vite que les frais remboursés (1,3 %).

Source
- « Les soins dentaires vont rester mal remboursés », Les Echos, 4 avril 2012.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS