Parkinson : des efforts à poursuivre

, par  Julien Jeffredo

La maladie de Parkinson, qui touche plus de 150 000 personnes, fait l’objet d’un plan national. Mais avec seulement 3,1 millions d’euros de fonds publics, l’association France Parkinson compte également sur les dons des Français pour l’aider à améliorer le quotidien des malades et des aidants. Et concernant la maladie, les idées reçues restent nombreuses…

En France, 150 000 personnes sont atteintes de la maladie de Parkinson, deuxième cause de handicap moteur chez l’adulte, et chaque année 14 000 nouveaux cas sont diagnostiqués. Déclarée priorité de santé publique, la maladie fait l’objet d’un plan national d’action, mais les moyens déployés ces deux dernières années demeurent insuffisants : 3,1 millions d’euros, soit 10 euros par malade ou aidant. C’est la raison pour laquelle l’association France Parkinson fait cette année encore appel au don. Des témoignages de malades, d’aidants et de médecins peuvent, dans ce cadre, être consultés sur son site.

Vaincre les clichés

Lutter contre la maladie de Parkinson, c’est aussi lutter contre les idées reçues qui lui sont associées. Première d’entre elles : la maladie ne toucherait que les personnes âgées. En réalité, la moitié des personnes diagnostiquées ont entre 40 et 58 ans et 10 % ont même moins de 40 ans.
De la même façon, parkinson n’est pas la maladie du tremblement. S’il s’agit bien d’un symptôme fréquent, un malade sur trois ne tremblera jamais. La lenteur du geste se retrouve, en revanche, chez presque toutes les personnes atteintes. Enfin, bien qu’elle ne se guérisse pas, la maladie peut être soignée, notamment grâce à une intervention chirurgicale qui atténue les symptômes.

Source
- Dossier de presse de France Parkinson, « Ensemble avançons pour changer concrètement la vie des malades ! », avril 2012.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

ARTICLES RÉCENTS