Manger en famille pour éviter l’obésité infantile

, par  Julien Jeffredo

La preuve scientifique est établie : prendre ses repas en famille réduit les risques d’obésité chez l’enfant. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l’université de Rutgers, aux Etats-Unis.

Prendre ses repas à table, en famille, était depuis longtemps une question d’éducation. C’est désormais une question de santé publique. Des chercheurs de l’université de Rutgers (Etats-Unis) ont montré que cette habitude, lorsqu’elle est prise dès l’enfance, permet de prévenir l’obésité. Il faut dire que celle-ci touche de plus en plus de pays développés. En France, 18 % des enfants sont en surpoids et 4 % sont obèses.

L’étude, basée sur les résultats de 68 rapports scientifiques, révèle que les enfants qui prennent régulièrement leurs repas en famille adoptent des comportements alimentaires plus sains. Ils ont notamment tendance à consommer davantage de fruits et de légumes et moins de sodas.

L’éducation se fait à table

Les repas familiaux n’assurent pas seulement une alimentation plus équilibrée sur le moment, ils sont également l’occasion d’inculquer des réflexes durables aux enfants. Des réflexes qu’ils conserveront à l’âge adulte… « Nous pensons que passer du temps en famille peut fournir une tribune aux parents, explique Jenifer Martin-Biggers, l’un des auteurs de l’étude, au magazine Time. Elle leur permet d’interagir avec leurs enfants et de leur enseigner des habitudes saines. »

Dîner en paix

Les chercheurs ont également tenté d’établir un lien entre l’ambiance des repas en famille et la qualité des habitudes alimentaires. Résultat : l’intérêt pour la santé est remis en cause si le repas familial est pris devant la télévision ou encore s’il est composé de plats à emporter du type fast-food.

Sources

- « Benefits of Family Mealtime Across the Growing Years : A Conceptual Model », étude de l’université de Rutgers présentée au congrès Biologie expérimentale 2012 de la Société américaine de nutrition.
- « Why Families Who Eat Together Are Healthier », consultable sur le site du Time.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)