Lunettes : toujours plus de confort

, par  Patricia Riveccio

Les lunettes, outil traditionnel de correction visuelle, ont gagné
en légèreté grâce à de nouveaux matériaux et sont même devenues
un accessoire de mode.
Les verres ont eux aussi bénéficié
des progrès technologiques.
Les plus révolutionnaires ? Les progressifs, qui «  fusionnent  » verres pour voir de loin et verres
pour voir de près et ont ainsi détrôné les fameux «  double foyer  »
(verres bifocaux).
Autre nouveauté à souligner :
l’utilisation de la photochromie.

- Les verres progressifs : bien voir de près comme de loin, c’est la promesse de ces verres. Ils se caractérisent par différentes zones optiques : une zone de vision de loin, une de progression et une de vision de près. Différentes géométries sont proposées
par les fabricants, suivant la vision
que l’on désire privilégier
(de loin, de près ou intermédiaire) ou encore suivant la forme et la taille de la monture que l’on choisit.
- Les verres mi-distance : ils ne permettent pas de voir net de loin, mais étendent significativement
le champ de vision de près
(plus 40 % par rapport à un simple verre de lecture). Ils sont indiqués
pour les jeunes presbytes, pour ceux qui travaillent sur écran et pour les porteurs de lunettes demi-lune.
- Les verres transition : ces verres photochromiques, qui sont clairs, changent de teinte en fonction
de la luminosité et donc de l’intensité des rayons ultraviolets (UV).
Ils bloquent 100 % des UV nocifs
et réduisent l’éblouissement.
Ils apportent une vision saine n’importe où et à n’importe quel moment.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)