Les progrès de la recherche sur le cancer dans un « webdocu »

, par  Julien Jeffredo

Un webdocumentaire coproduit par l’Association pour la recherche sur le cancer (Arc), l’Institut national de recherche médicale (Inserm) et l’Institut national du cancer (Inca) s’intéresse aux progrès de la recherche sur la maladie. Il rend compte des dernières découvertes, tant dans le champ médical que dans celui des sciences sociales. Pédagogique et très accessible, l’outil interactif s’adresse au grand public.

Il ne suffit pas de soigner le cancer, il faut également soigner le stress et la détresse qu’il engendre. Penser le cancer dans sa globalité, avec ses implications psychologiques, mais aussi dans sa singularité, en fonction de la nature de la maladie et de l’individu qu’elle touche, c’est le grand mérite du webdocumentaire de Laurence Serfaty, Recherche, tout s’accélère, produit par Capa Entreprises et coproduit par l’Association pour la recherche sur le cancer (Arc), l’Institut national de recherche médicale (Inserm) et l’Institut national du cancer (Inca).
Mis en ligne sur www.recherche-tout-saccelere.fr, ce « webdocu » a pour ambition de rendre compte des derniers progrès de la recherche contre la maladie. Des avancées, telles que le décryptage des gènes de la tumeur ou la manipulation des cellules souches, qui permettent une approche individualisée des cancers. Mais la recherche ne progresse pas seulement sur le plan clinique : celui, plus large, de la compréhension et de la prise en charge des malades est lui aussi extrêmement dynamique.

Renouveler l’image de la maladie par la pédagogie

C’est la raison pour laquelle le webdocu fait dialoguer quatre champs d’application de la recherche : comprendre, soigner, accompagner et, enfin, prévenir et détecter. Patients, anciens patients, chercheurs en médecine, mais également en psychologie et en sociologie, témoignent devant la caméra pour renouveler notre connaissance de la maladie.
Avec la possibilité de naviguer librement entre les différentes séquences, l’internaute est invité à un aller-retour permanent entre le vécu des patients et les explications des chercheurs. Et c’est là que le choix du webdocumentaire dévoile tout son intérêt pédagogique : au fur et à mesure des interviews, les mots « métastase », « puces à ADN », « séquençage de génome », « épigénétique » sont prononcés et apparaissent à l’écran, offrant la possibilité, en un clic, d’obtenir un éclairage immédiat sur la notion, avant de reprendre la lecture.

Source
- Recherche, tout s’accélère, webdocumentaire de Laurence Serfaty, Capa Entreprises, coproduction Association pour la recherche sur le cancer (Arc), Institut national de recherche médicale (Inserm) et Institut national du cancer (Inca), 2012. Visionnable sur www.recherche-tout-saccelere.fr.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS