Les ennemis de la fertilité

, par  Isabelle Delaleu

-  Le stress, l’alcool, le tabac et le cannabis, la pollution urbaine, l’exposition aux pesticides et aux hormones : tout cela produit
des radicaux libres, aux effets oxydants perturbateurs pour la fertilité.
On retrouve ce phénomène, dit stress oxydatif, chez 50 % des hommes présentant une hypofertilité. Les toxiques peuvent aussi altérer la production d’œstrogènes ou la maturité des ovocytes ou encore perturber le cycle féminin.
-   Les kilos en trop : chez la femme, l’obésité engendre souvent
des perturbations du cycle et une baisse de l’ovulation. Plus surprenant,
mais récemment démontré, le surpoids réduit aussi la fertilité masculine :
la production de testostérone et de deux hormones essentielles à la reproduction* est plus faible, les spermatozoïdes sont moins nombreux et moins mobiles…
-    Certaines carences alimentaires : elles influent fortement sur le «  capital fertilité  », chez l’homme comme chez la femme. Une étude américaine réalisée sur 17 000 femmes a conclu qu’une alimentation saine, accompagnée d’une activité sportive, pourrait réduire de 80 % les risques d’infertilité liés aux troubles de l’ovulation, qui représentent près d’un tiers
des problèmes de fécondité.
* Hormone folliculo-stimulante (FSH) et hormone lutéinisante (LH).

DOSSIERS

Les pouvoirs de la méditation

Depuis que je médite, je sens vraiment un changement, confie Isabelle. Dire que ça a changé ma vie serait un peu exagéré, mais je suis tout de même beaucoup plus calme, je prends davantage de recul sur les événements de ma vie et j’arrive à mieux me concentrer au bureau.  » Cela fait bientôt deux ans que (...)

Le cœur des femmes en danger

On a longtemps cru les femmes protégées des « maladies de cœur ». Il n’en est rien, et les conséquences sont redoutables et potentiellement mortelles, d’autant que l’information, la prévention et la prise en charge restent encore défaillantes.
En matière de prévention des maladies cardiovasculaires, le (...)

Obésité des jeunes : une croissance lourde de conséquences

En France comme dans de nombreux pays industrialisés, l’excès de poids se généralise, et de plus en plus d’enfants et de jeunes sont en surpoids ou obèses. Un inquiétant problème de santé publique, contre lequel il importe de lutter sur plusieurs fronts.
En 1980, seuls 5% des enfants présentaient un (...)

Travailler pendant et après le cancer

Véritable cataclysme physique, psychique et émotionnel, le cancer affecte durablement la vie professionnelle. Les séquelles de la maladie, les effets secondaires des traitements, les absences répétées, l’incompréhension des collègues et de la hiérarchie : tout cela ne facilite pas le maintien dans (...)