Le Gardasil efficace contre le cancer du col de l’utérus

, par  Delphine Delarue

D’après une étude australienne, le vaccin Gardasil, utilisé contre le papillomavirus humain (HPV), permettrait de réduire significativement le risque de cancer du col de l’utérus.

Le Gardasil serait vraiment efficace dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus. C’est ce que révèle une étude récente menée en Australie à propos du vaccin utilisé contre le papillomavirus humain (HPV), cette maladie sexuellement transmissible responsable, dans 95 % des cas, du développement de lésions précancéreuses. Ainsi, trois ans après l’introduction d’un programme de vaccination systématique des jeunes filles australiennes, les chercheurs ont constaté une baisse de 38 % de l’incidence des lésions précancéreuses de haut grade parmi les jeunes filles de plus de 18 ans.

Vaccination gratuite de 14 à 23 ans

Des résultats plus que prometteurs qui encouragent le développement de la vaccination, et notamment en France, où le lancement du Gardasil, accusé d’induire des effets secondaires majeurs (chocs anaphylactiques), avait suscité la polémique. Dans l’Hexagone comme en Australie, la généralisation de la vaccination – pour laquelle deux vaccins sont utilisés, le Gardasil et le Cervarix – date de 2007. Elle est gratuite pour toutes les jeunes filles de 14 ans à 23 ans n’ayant pas commencé leur vie sexuelle et ne se substitue évidemment pas à un dépistage régulier du cancer du col de l’utérus, tous les trois ans jusqu’à 65 ans. Rappelons que, chaque année en France, 1 000 femmes meurent de cette maladie et 3 000 nouveaux cas sont diagnostiqués.

Source
- « Early effect of the HPV vaccination programme on cervical abnormalities in Victoria, Australia : An ecological study », Thelancet.com, vol. 377, 18 juin 2011.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

ARTICLES RÉCENTS