La goutte est de retour

, par  Delphine Delarue

Après avoir presque disparu au siècle dernier, la goutte, ce rhumatisme très douloureux et handicapant, est devenu fréquent dans la plupart des pays industrialisés.

La goutte, cette « maladie des rois » que l’on croyait disparue, est bel et bien de retour dans les pays industrialisés. Aux Etats-Unis par exemple, d’après une étude publiée récemment dans la revue Arthritis and Rheumatism, ce rhumatisme très handicapant toucherait désormais huit millions de personnes, soit environ deux fois plus qu’il y a vingt ans. En France, 600 000 patients seraient concernés et la maladie se développerait même dans des pays où elle n’existait quasiment pas auparavant, comme en Chine ou en Nouvelle Zélande. A l’origine de cette évolution : les modifications alimentaires apparues ces cinquante dernières années, avec la généralisation d’une nourriture trop riche et d’une consommation excessive de viande, d’alcool et de soda.

Douleurs concentrées au niveau du gros orteil

A cause de ces mauvaises habitudes alimentaires, le taux sanguin d’acide urique (un déchet produit naturellement par l’organisme) augmente de façon excessive, ce qui provoque à la longue des crises très violentes de rhumatismes, avec de vives douleurs pour l’essentiel concentrées au niveau des articulations des orteils (le gros en particulier) et du genou.
S’il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif de la goutte, des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour soulager les crises. Une seconde approche thérapeutique consiste à prévenir les récidives et les complications en soumettant le patient à une alimentation équilibrée et en lui prescrivant des médicaments qui réduisent le taux d’acide urique dans le sang.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS