La goutte est de retour

, par  Delphine Delarue

Après avoir presque disparu au siècle dernier, la goutte, ce rhumatisme très douloureux et handicapant, est devenu fréquent dans la plupart des pays industrialisés.

La goutte, cette « maladie des rois » que l’on croyait disparue, est bel et bien de retour dans les pays industrialisés. Aux Etats-Unis par exemple, d’après une étude publiée récemment dans la revue Arthritis and Rheumatism, ce rhumatisme très handicapant toucherait désormais huit millions de personnes, soit environ deux fois plus qu’il y a vingt ans. En France, 600 000 patients seraient concernés et la maladie se développerait même dans des pays où elle n’existait quasiment pas auparavant, comme en Chine ou en Nouvelle Zélande. A l’origine de cette évolution : les modifications alimentaires apparues ces cinquante dernières années, avec la généralisation d’une nourriture trop riche et d’une consommation excessive de viande, d’alcool et de soda.

Douleurs concentrées au niveau du gros orteil

A cause de ces mauvaises habitudes alimentaires, le taux sanguin d’acide urique (un déchet produit naturellement par l’organisme) augmente de façon excessive, ce qui provoque à la longue des crises très violentes de rhumatismes, avec de vives douleurs pour l’essentiel concentrées au niveau des articulations des orteils (le gros en particulier) et du genou.
S’il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif de la goutte, des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour soulager les crises. Une seconde approche thérapeutique consiste à prévenir les récidives et les complications en soumettant le patient à une alimentation équilibrée et en lui prescrivant des médicaments qui réduisent le taux d’acide urique dans le sang.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS