L’obsession du bien manger : une vraie pathologie

, par  Isabelle Delaleu

Si certains avalent n’importe quoi sans discernement et sans se poser de question, d’autres, au contraire, font de la nourriture leur principale préoccupation et deviennent de véritables gourous du manger sain. Ils peuvent passer plusieurs heures par jour à tout vérifier, pour être certains de ne pas consommer d’aliments considérés comme mauvais. Refusant sucres, graisses, sauces…, ils oublient d’intégrer la notion de plaisir pour ne se concentrer que sur les vertus de la nourriture, dans une recherche incessante de pureté. Leur corps est comme un temple dans lequel ne doivent pénétrer que des aliments parfaits sur le plan nutritionnel, les autres étant impitoyablement écartés. Impossible de leur faire avaler des frites ou une tartiflette ! Un excès de zèle extrême, considéré aujourd’hui par les spécialistes en nutrition comme un véritable trouble du comportement alimentaire (au même titre que l’anorexie ou la boulimie), qui de surcroît contribue fortement à un isolement et à une dégradation des relations sociales. En matière d’alimentation saine, mieux vaut rester mesuré, manger varié et frais, bien sûr, mais aussi conserver coûte que coûte ces aspects essentiels du bien se nourrir : le plaisir gustatif et la convivialité.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)