La France face à une pénurie d’IRM

, par  Julien Jeffredo

Derrière ses voisins européens et en dessous des objectifs du Plan cancer, la France est insuffisamment pourvue en imagerie par résonance magnétique (IRM). Seuls 618 équipements sont installés dans l’Hexagone, et toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne:les délais d’attente, pour les patients, oscillent entre 20 et 50 jours. Cela n’est pas sans incidence et peut même se révéler tardif quand il s’agit de diagnostiquer un cancer.

La France est à la traîne en termes d’équipement en imagerie par résonance magnétique (IRM). Pour rejoindre la moyenne de ses voisins européens, elle devrait être pourvue de 1 260 appareils. Ils ne sont, dans les faits, que 618.
Et si la réalité contraste avec d’autres pays, elle est également bien en deçà des objectifs du Plan cancer (2009–2013), qui prévoyait dix IRM par million d’habitants. En outre, la progression des installations chute de 9 % en 2010 à 4,4 % en 2011.

Cette pénurie a évidemment des conséquences indéniables:il faut compter en moyenne 29,1 jours pour un rendez-vous, voire 50 jours dans certaines régions.

Des inégalités régionales

En effet, devant ce manque d’IRM, toutes les régions ne sont pas égales, loin de là : la Basse-Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire et le Limousin sont les plus mal dotés. A l’inverse, le Nord-Pas-de-Calais et l’Ile-de-France, mieux équipés, présentent des temps d’attente nettement plus courts:20 jours en moyenne. Ces inégalités n’ont fait que s’accentuer ces dernières années.

Un outil indispensable contre le cancer

Les longs délais d’attente sont particulièrement préoccupants quand on sait que les IRM sont utilisées dans les domaines médicaux où la rapidité du diagnostic est cruciale pour assurer un traitement efficace et augmenter les chances de guérison, en particulier dans les cas de cancer.

Ce type d’imagerie est par ailleurs de plus en plus recommandé, car il n’expose pas le patient à des rayons ionisants, contrairement aux radiographies et aux scanners.

Source
- « Accès à l’IRM en France, des inégalités régionales qui s’aggravent et une totale rupture avec l’Europe », communiqué de presse de l’Association imagerie santé avenir (ISA).

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.