Vitamine D : les Français carencés

, par  Julien Jeffredo

Elle permet de solidifier les os, évitant ainsi de nombreuses pathologies telles que l’ostéoporose, et on lui prête bien d’autres vertus face à l’hypertension ou à certains cancers. La vitamine D est essentiellement produite par notre corps lorsqu’il s’expose au soleil. Seulement, une étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS) révèle que 80 % des Français en manquent.

Les Français sont carencés en vitamine D. Entre 18 et 74 ans, 80 % d’entre eux présentent une insuffisance, selon une étude publiée par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Pour 42,5 % de la population, ce manque est « modéré à sévère », et pour 5 %, « sévère ».

Si on la trouve occasionnellement dans l’alimentation, la vitamine D est surtout produite par l’organisme lorsque l’on s’expose au soleil. C’est la raison pour laquelle les déficits sont plus fréquents en fin d’hiver et au début du printemps.

Un rempart contre certaines pathologies

Or cette vitamine est cruciale pour la prévention de certaines maladies. Première de ses vertus : elle solidifie les os en les minéralisant. Elle permet donc de réduire les risques « d’ostéoporose et de fractures, souvent synonymes chez les personnes âgées d’une perte d’autonomie », peut-on lire dans l’étude.

Au-delà de cette action bien connue sur les os, les chercheurs considèrent qu’elle « pourrait également jouer un rôle protecteur à l’égard de l’hypertension artérielle, des maladies cardiovasculaires et de certains cancers (principalement ceux du côlon, du sein et de la prostate) ».

Un peu plus de soleil

Alors, comment augmenter son taux de vitamine D ? Tout simplement en s’exposant au soleil, sans en abuser (dix minutes par jour sont suffisantes). Mais là encore, nous ne sommes pas tous égaux : la mélanine qui colore notre peau fait obstacle aux UV et limite ainsi la synthèse de cette vitamine. Par conséquent, une personne à la peau claire en produira plus rapidement qu’une personne au teint mat.
Une autre inégalité est évidemment celle de l’ensoleillement dont bénéficient les différentes régions françaises : dans le Sud-Est, il dépasse les 2 100 heures par an ; dans le Nord, il est inférieur à 1 650 heures…

Source
- Institut national de veille sanitaire (INVS), Etude nationale nutrition santé (ENNS) 2006-2007, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 24 avril 2012.

DOSSIERS

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

Autisme : Quelle prise en charge aujourd’hui en France

Manque de structures adaptées et d’informations, faible coordination entre les différents intervenants, discours contradictoires de professionnels, absence d’interlocuteur unique au sein du système de soins… En France, malgré trois plans Autisme successifs, la prise en charge de ce trouble reste (...)

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de diminution de la fertilité. On les soupçonne également de jouer un rôle dans le développement de l’obésité, du (...)

ARTICLES RÉCENTS