Vitamine D : les Français carencés

, par  Julien Jeffredo

Elle permet de solidifier les os, évitant ainsi de nombreuses pathologies telles que l’ostéoporose, et on lui prête bien d’autres vertus face à l’hypertension ou à certains cancers. La vitamine D est essentiellement produite par notre corps lorsqu’il s’expose au soleil. Seulement, une étude de l’Institut national de veille sanitaire (INVS) révèle que 80 % des Français en manquent.

Les Français sont carencés en vitamine D. Entre 18 et 74 ans, 80 % d’entre eux présentent une insuffisance, selon une étude publiée par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Pour 42,5 % de la population, ce manque est « modéré à sévère », et pour 5 %, « sévère ».

Si on la trouve occasionnellement dans l’alimentation, la vitamine D est surtout produite par l’organisme lorsque l’on s’expose au soleil. C’est la raison pour laquelle les déficits sont plus fréquents en fin d’hiver et au début du printemps.

Un rempart contre certaines pathologies

Or cette vitamine est cruciale pour la prévention de certaines maladies. Première de ses vertus : elle solidifie les os en les minéralisant. Elle permet donc de réduire les risques « d’ostéoporose et de fractures, souvent synonymes chez les personnes âgées d’une perte d’autonomie », peut-on lire dans l’étude.

Au-delà de cette action bien connue sur les os, les chercheurs considèrent qu’elle « pourrait également jouer un rôle protecteur à l’égard de l’hypertension artérielle, des maladies cardiovasculaires et de certains cancers (principalement ceux du côlon, du sein et de la prostate) ».

Un peu plus de soleil

Alors, comment augmenter son taux de vitamine D ? Tout simplement en s’exposant au soleil, sans en abuser (dix minutes par jour sont suffisantes). Mais là encore, nous ne sommes pas tous égaux : la mélanine qui colore notre peau fait obstacle aux UV et limite ainsi la synthèse de cette vitamine. Par conséquent, une personne à la peau claire en produira plus rapidement qu’une personne au teint mat.
Une autre inégalité est évidemment celle de l’ensoleillement dont bénéficient les différentes régions françaises : dans le Sud-Est, il dépasse les 2 100 heures par an ; dans le Nord, il est inférieur à 1 650 heures…

Source
- Institut national de veille sanitaire (INVS), Etude nationale nutrition santé (ENNS) 2006-2007, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 24 avril 2012.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)