Faut-il bannir les petits pots ?

, par  Delphine Delarue

Les petits pots sont-ils suffisamment équilibrés pour être consommés tous les jours par les bébés ? Pour le docteur Marcus, pédiatre, « ils contiennent tout ce qu’il faut pour nourrir un enfant et assurer sa croissance ». Leur production est encadrée par une réglementation très stricte et certaines marques développent des produits à base de légumes cuits à la vapeur sans aucun additif ou conservateur. « Mais la question n’est pas celle de l’équilibre alimentaire, ajoute le docteur Marcus, c’est celle des saveurs. Dans ce domaine, les petits pots proposent tous la même chose, ils n’ont rien à voir avec les légumes frais. Sans culpabiliser les mamans qui n’ont pas le temps de faire la cuisine, je préfère que l’enfant mange des purées maison. Cela développe son goût et son sens de la gastronomie. »

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)