Encore trop d’accidents domestiques

, par  Enrique Moreira

La France est-elle en retard sur la prévention des accidents domestiques ? Le Collectif interassociatif de lutte contre les accidents de la vie courante (Clac) en est persuadé. Chaque année, près de 18 500 personnes meurent des suites d’une chute, d’une électrocution, d’un empoisonnement par inadvertance... C’est quatre fois plus que pour les accidents de voiture. Le Clac milite pour que les accidents domestiques deviennent Grande cause nationale 2013.

Faire prendre conscience des risques de tous les jours, tel est le souhait du Collectif interassociatif de lutte contre les accidents de la vie courante (Clac). C’est la raison pour laquelle il fait la démarche, pour la troisième année consécutive, de demander au Premier ministre de déclarer les accidents domestiques Grande cause nationale 2013. Le collectif s’appuie sur des chiffres effrayants : chaque année, on dénombre près de 18 500 décès liés à ce type d’accident, soit quatre fois plus que pour les accidents de la route. On compte également 4,5 millions de blessés, pour 11 millions d’accidents domestiques, dont la plupart auraient pu être évités.

Plus de prévention

Il suffirait en effet de faire un plus grand travail de prévention sur les dangers qui nous entourent. La France a un vrai retard sur les pays nordiques, notamment, selon les conclusions d’une grande enquête européenne menée auprès de trente et un pays sur le seul domaine de la prévention des accidents quotidiens dont sont victimes les enfants et les adolescents. La France se trouve seulement au vingt-deuxième rang. Et la question des seniors n’a même pas été évoquée. Pourtant, sur les 9 756 chutes mortelles survenues en 2010, 80 % concernent des plus de 75 ans.

Des gestes simples

Outre la législation, des gestes simples peuvent être faits directement par les Français, comme placer des barres de soutien dans les escaliers de leurs parents âgés ou encore des caches sur les prises électriques pour protéger les enfants. Si en matière de noyade les Français semblent être informés, dans de nombreux autres domaines, le pays a beaucoup de retard. En Scandinavie, par exemple, les garde-corps aux fenêtres sont apparus une quinzaine d’années avant qu’ils ne commencent à être installés chez nous.

Sources
- « Alerte aux accidents domestiques », Lefigaro.fr, rubrique Santé, 5 novembre 2012.
- « Accidents domestiques : 18 500 morts chaque année en France », Atlantico.fr, 7 novembre 2012.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS