En campagne contre la taxation des mutuelles

, par  Delphine Delarue

Dimanche 4 septembre, la Mutualité française a lancé une campagne de communication contre la nouvelle taxe sur les conventions d’assurance inscrite dans le plan de rigueur Fillon.

« L’idée de créer un impôt sur la maladie, c’est une blague ? » C’est le slogan choc choisi par la Mutualité française pour sa campagne de protestation lancée dimanche 4 septembre avec la publication d’une première affiche dans le Journal du dimanche. Objectif : dénoncer l’augmentation, de 3,5 à 7 %, de la taxe sur les conventions d’assurance (TCA) prévue dans le plan de rigueur Fillon annoncé fin août et voté par le Parlement la semaine dernière. Selon la Mutualité, cette taxe, qui concerne notamment les contrats solidaires et responsables mutualistes, n’est qu’un impôt déguisé. En 2012, elle aura rapporté 2,2 milliards d’euros à l’Etat, mais elle augmentera automatiquement le montant de la cotisation mutualiste et pénalisera les ménages aux ressources les plus faibles (lire aussi précédent article).

Poursuite de la mobilisation

Avec cette campagne de communication, qui doit être déclinée dans les principaux quotidiens nationaux et régionaux jusqu’à la fin de la semaine, la Mutualité poursuit donc la mobilisation entreprise dès l’annonce du plan de rigueur. Celle-ci avait débuté le 26 août avec une lettre de mécontentement d’Etienne Caniard, président de la Mutualité française, à Nicolas Sarkozy. Depuis, les interventions de M. Caniard dans les médias se sont multipliées (TF1, France 2, France 3, Les Echos, La Tribune…). La Mutualité française avait par ailleurs appelé les responsables mutualistes à interpeller les parlementaires. Sans succès.
GIF

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)