Don de gamètes : vers une levée de l’anonymat ?

, par  Delphine Delarue

Le don de gamètes consiste à donner gratuitement et anonymement, pour une femme ou un homme, des ovocytes ou des spermatozoïdes afin d’aider un couple stérile à avoir un enfant. Aujourd’hui, le nombre de dons ne permet pas de répondre à la demande.
De plus, un nouveau projet de loi, qui permettrait aux enfants majeurs issus de dons d’accéder à l’identité de leurs parents biologiques, suscite la polémique et pourrait freiner les candidats souhaitant conserver l’anonymat. Qu’ils soient rassurés : la levée de l’anonymat ne sera possible qu’avec l’accord du donneur.
Les couples stériles attendent parfois des années avant de pouvoir bénéficier d’un don en vue d’une procréation médicale assistée (PMA). Si vous souhaitez les aider en donnant vos gamètes, un seul numéro, le 0 800 541 541.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)