Diabsat : un satellite pour le diabète

, par  Patricia Riveccio

Le CHU de Toulouse, le conseil régional Midi-Pyrénées, le Centre national d’études spatiales (Cnes) et le Réseau de diabétologie se sont associés pour une expérience pionnière de télémédecine. Avec Diabsat, premier programme itinérant de dépistage des complications du diabète assisté par satellite, « c’est l’hôpital qui va au plus près du patient », explique Antonio Guell, coordinateur du projet et chef du service des applications et valorisation du Cnes. Aux commandes d’un véhicule équipé d’appareils d’examen, une infirmière parcourt les zones rurales peu accessibles. Objectif : recevoir les malades et réaliser des examens de dépistage (atteinte rétinienne, rénale ou vasculaire, évaluation du risque podologique), qui seront transférés par satellite au centre hospitalier de Toulouse et interprétés par des spécialistes référents. Un compte rendu des résultats sera ensuite envoyé au médecin et au patient.
Pendant six mois, de mai à octobre 2010, le camion Diabsat a sillonné le Gers, où plus de 230 personnes diabétiques ont été dépistées gratuitement. Diabsat comprend, par ailleurs, un programme d’éducation à la santé et un autre de suivi à domicile. Les résultats des trois protocoles seront publiés dans le courant du second semestre 2011.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)