Des livres au secours des consommateurs

, par  Isabelle Delaleu

-  Pour améliorer simplement le contenu de son assiette et miser sur les aliments à privilégier pour préserver sa santé :
Les super-aliments santé, d’Anne Dufour, Leduc.S éditions (224 pages, 7  euros) ; Les 100 meilleurs aliments pour votre santé
et la planète, du docteur Laurent Chevallier, Le Livre de poche (384 pages, 6,60  euros).
-  Pour prendre conscience des arnaques de l’agroalimentaire et mieux choisir ses produits :
Additifs alimentaires, le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner, de Corinne Gouget, Le Chariot d’or (160 pages, 9,15  euros) ; Savez-vous vraiment ce que vous mangez ? de Laurence Wittner, Leduc.S éditions (270 pages, 13,50  euros).
-  Pour comprendre comment le marketing nous pousse à la surconsommation alimentaire : Conditionnés pour trop manger, du professeur Brian Wansink, Thierry Souccar éditions (256 pages, 21,20  euros).
-  Pour mieux manger au quotidien et démêler les vraies infos nutritionnelles des arguments marketing :
La meilleure façon de manger, dirigé par Angélique Houlbert, Thierry Souccar éditions (352 pages, 19  euros) ;
Bien manger : vrais et faux dangers, du docteur Jean-Marie Bourre, Odile Jacob (352 pages, 7,90  euros).
-  Pour adapter son alimentation à sa pathologie (fatigue, diabète, allergie, hypertension…) : Mes ordonnances alimentaires, du docteur Laurent Chevallier, Le Livre de poche (375 pages, 6,60  euros).

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)