Dépassements d’honoraires : les grandes villes passées au crible

, par  Julien Jeffredo

Paris est la ville où les dépassements d’honoraires sont le plus pratiqués : près d’un médecin sur deux y a recours, tant chez les généralistes que chez les spécialistes, révèle une enquête du « Monde ». Dans les autres grandes villes de France, ils sont généralement plus contenus.

Il ne fait pas bon vivre à Paris lorsque l’on doit aller chez un médecin, qu’il soit généraliste ou spécialiste. Dans la capitale, près de la moitié d’entre eux (45 %) pratiquent des dépassements d’honoraires. Surtout, ces dépassements y sont très élevés : presque 15 euros (généralistes et spécialistes confondus). C’est ce que révèle une enquête menée par Le Monde. Pour obtenir ces résultats, le quotidien a exploité les données l’Assurance maladie. Sur le site Ameli.fr, en effet, chacun peut consulter une par une les fiches des médecins, sur lesquelles apparaît le montant de leurs honoraires. Grâce à un logiciel spécifique, le journal a pu synthétiser les 15 500 fiches des médecins exerçant dans les dix plus grandes villes de France.

On constate ainsi qu’en dehors de Paris le phénomène est plus rare et de moindre ampleur. A Lyon, deuxième ville la plus touchée, 33,5 % des médecins pratiquent des dépassements, de 8 euros en moyenne. A Toulouse, la plus épargnée des métropoles recensées dans l’enquête, 9,5 % des praticiens font payer davantage que le tarif remboursé par la Sécurité sociale. Lille, Strasbourg, Nice, Nantes, Bordeaux, Montpellier et Marseille se situent entre les deux.

Jusqu’à cinq fois le tarif de la Sécu à l’hôpital public

Les dépassements atteignent parfois des sommets : jusqu’à cinq fois de la tarif de la Sécurité sociale chez 66 praticiens ! Sans surprise, 53 d’entre eux sont parisiens, mais, fait plus marquant dont nous vous parlions il y a quelques semaines, 55 exercent au sein d’un hôpital public.

La consultation la plus chère est celle d’un cancérologue. Elle s’élève à 500 euros, quand la Sécurité sociale rembourse 69 euros.

Sources
- « Tarifs médicaux : enquête sur les dépassements d’honoraires », Le Monde, 10 avril 2012.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)