Bientôt un dépistage systématique de la surdité chez les nourrissons

, par  Mathilde Leroy

D’ici à 2013, un test de dépistage précoce des troubles de l’audition chez les nouveau-nés sera proposé à tous les parents pendant le séjour à la maternité.

La France va enfin rattraper son retard. Le 12 juillet dernier, le Parlement a définitivement adopté l’article 25 de la proposition de loi modifiant certaines dispositions de la loi HPST (« Hôpital, patients, santé, territoires »). Grâce à cet article, d’ici 2013 le dépistage des troubles de l’audition chez les nourrissons sera systématiquement proposé aux parents lors du séjour à la maternité. Cela permettra aux huit cents enfants naissant chaque année avec des déficiences auditives de bénéficier d’une prise en charge efficace. En effet, seul le diagnostic précoce permet d’éviter les retards dans l’acquisition du langage et dans la capacité à communiquer. Des retards difficiles à rattraper, qui ont aussi des conséquences sur la scolarisation et la socialisation de l’enfant. Jusqu’à présent, le diagnostic n’était porté en moyenne qu’entre 16 et 18 mois.

Des tests efficaces à 98 %

Pour les députés Edwige Antier et Jean-Pierre Dupont, auteurs de la mesure, « ce dépistage précoce, qui existe déjà dans de nombreux pays, touchera toutes les familles, y compris celles qui sont le plus éloignées du système de santé, réduisant ainsi les inégalités devant la prise en charge des troubles de l’audition ». Validé par les experts de la Cnamts, qui ont démontré son efficacité à 98 %, le test, effectué selon la méthode des PEAa (potentiels évoqués auditifs automatisés), détecte la réponse des voies nerveuses de l’oreille et du cerveau à la suite d’une stimulation sonore. On le pratique en plaçant des électrodes sur la tête de l’enfant. A défaut, le test peut aussi être réalisé avec la technique des OEA (otoémissions acoustiques), qui détecte le son émis en retour par les cellules cillées de l’oreille lorsqu’elles sont stimulées par un bruit. Il est effectué grâce à une petite sonde placée dans l’oreille et reliée à un boîtier.

Sources
- Communiqué « Dépistage précoce des troubles de l’audition : adoption définitive au Parlement », Jean-Pierre Dupont, député de la Corrèze, 13 juillet 2011.
- Communiqué « Journée mondiale des sourds : généraliser le dépistage néonatal de la surdité : une mesure possible et souhaitable », Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant (AFDPHE), 22 septembre 2010.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

ARTICLES RÉCENTS