Aromathérapie : une « petite sœur » efficace

, par  Isabelle Delaleu

L’aromathérapie (soin par les huiles essentielles), aujourd’hui en pleine expansion, fait partie intégrante de la phytothérapie. Les huiles essentielles (HE) sont des extraits liquides, volatils et très aromatiques, obtenus de façon naturelle, par distillation à la vapeur d’eau, à partir d’une plante et qui en concentrent les actifs thérapeutiques. Ce sont en quelque sorte des « quintessences » de plante, des « super-concentrés ». Utilisées en aromathérapie depuis des millénaires, mais de façon totalement empirique, les huiles essentielles ont depuis bénéficié de plusieurs centaines d’études médicales et scientifiques qui ont validé leurs vertus thérapeutiques.
Une même plante peut donner plusieurs huiles essentielles, extraites de différentes parties (fleurs, feuilles, tiges, racines). Chacune possède jusqu’à deux cents molécules actives, d’où un large spectre d’applications. Les associations fonctionnent à merveille, car les HE sont plus efficaces quand elles travaillent en synergie. Ainsi, avec un nombre d’huiles assez réduit (une grosse douzaine), on peut soulager un grand nombre de maux en utilisant ces principes d’association. Les HE peuvent aussi être utilisées « en solo », ce qui est simple, pratique et rapide, à condition de les manier avec précaution : respecter les indications et voies d’administration (orale, cutanée, respiratoire...), surveiller scrupuleusement les dosages (en multipliant par deux le nombre de gouttes, on ne guérit pas deux fois plus vite, mais on risque des effets secondaires), suivre les contre-indications et les précautions d’emploi et se former, avec un guide pratique ou auprès d’un spécialiste, pour ne pas faire n’importe quoi. Enfin, il faut toujours choisir des huiles essentielles Ecocert, HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie) ou encore HECB (huile essentielle chémotypée* 100 % biologique ou huile essentielle 100 % pure, naturelle et chémotypée). Ce sont des labels (officiel pour Ecocert, spécifiques à un industriel pour les autres) qui garantissent une huile de qualité et 100 % efficace.

* L’expression « huile essentielle chémotypée » signifie que la ou les principales molécules aromatiques sont indiquées.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)