41e congrès de la Mutualité : priorité à l’accès aux soins pour tous

, par  Delphine Delarue

La Mutualité française a lancé le 11 juin, à Nantes, son grand congrès triannuel qui rassemble près de 2 000 mutualistes pour trois jours de débats sur les grands enjeux du secteur. L’occasion de définir de nouvelles orientations stratégiques pour les années à venir, avec l’ambition d’améliorer l’accès aux soins de toute la population.

Le 41e congrès de la Mutualité française, qui réunit 2 000 mutualistes et l’ensemble des décideurs du secteur de la santé à Nantes, a été lancé ce matin, le 11 juin, pour trois jours de débats axés sur le thème de l’utilité sociale, de la justice et de l’efficacité des entreprises mutualistes dans leur domaine d’activité. L’occasion pour les participants de revenir sur les grands enjeux du secteur de la santé et de définir les orientations stratégiques des mutuelles pour les trois prochaines années.
Dans l’objectif d’améliorer l’accès aux soins de la population, le président de la Mutualité française, Etienne Caniard, a déjà émis plusieurs propositions, parmi lesquelles la généralisation de la complémentaire santé à tous les Français, la remise à plat de la politique conventionnelle avec les professionnels de santé pour réduire le reste à charge des ménages, le développement de l’offre de soins de premier recours (maisons et centres de santé pluridisciplinaires) et, enfin, l’élaboration de nouvelles règles de fonctionnement juridiques pour les mutuelles afin de leur permettre de développer leurs performances économiques et sociales.

Bientôt un nouveau Code de la Mutualité ?

Une dernière initiative « soutenue » par le gouvernement, a fait savoir Marisol Touraine lors de son discours d’ouverture, prononcé ce matin devant les congressistes : en 2016, un texte législatif devrait permettre de « refondre le Code de la Mutualité » pour répondre aux « préoccupations » des mutualistes. Dans un contexte en profonde mutation, la ministre de la Santé a également fait part de sa « confiance » et de « son soutien » au mouvement, rappelant son rôle « essentiel » dans la mise en place du tiers payant généralisé. Elle a aussi précisé qu’il était inenvisageable que la généralisation de la complémentaire à tous les salariés prévue pour 2017 « se fasse au détriment des jeunes, des chômeurs, des fonctionnaires et des indépendants » : « L’accessibilité et la qualité de la complémentaire » devra également être « au rendez-vous pour les contrats individuels », a-t-elle précisé. Le président de la République, François Hollande, est quant à lui attendu demain, le 12 juin, en début d’après-midi.

 

 

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)